Règlement

Article 1 – Organisation

La 1ère édition du « Tour de l’Espoir » est organisée par Vivendi Sports, avec l’appui technique de Alpes Vélo, sous l’égide de la Fédération Camerounaise de Cyclisme (FéCaCyclisme) et selon les Règlements de l’Union Cycliste Internationale (UCI). Le Tour de l’Espoir se déroule du 31 janvier au 4 février 2018, comprend 4 étapes en ligne et 1 journée de repos.

 

Article 2 – Type d’épreuve et points aux Classements UCI

L’épreuve est réservée aux coureurs de 19 à 22 ans et fait partie de la Coupe des Nations UCI Moins de 23 ans en classe MU 2.2 et est inscrite au calendrier de l’UCI Africa Tour.

Le Tour de l’Espoir attribue les points suivants au classement de la Coupe des Nations UCI aux 20 premiers du classement général final individuel au temps : 30 – 25 – 20 – 17 – 16 – 15 – 14 – 13 – 12 – 11 – 10 – 9 – 8 – 7 – 6 – 5 – 4 – 3 – 2 – 1 point(s)

À chaque étape : 3 – 2 – 1 point(s) aux 3 premiers coureurs.

Pour le classement de la Coupe des Nations UCI, seul le premier coureur de chaque nation marque des points par rapport à sa place réelle dans l’épreuve.

Le Tour de l’Espoir attribue également les points suivants au classement Mondial UCI aux 10 premiers coureurs au classement général individuel final : 70 – 55 – 40 – 30 – 25 – 20 – 15 – 10 – 5 – 3 point(s)

À chaque étape : 12 – 8 – 4 point(s) aux 3 premiers et 1 point au porteur du maillot de leader (classement général individuel au temps) de l’épreuve.

 

Article 3 – Participation

Conformément au Règlement UCI, l’épreuve est ouverte aux :

  • équipes nationales (une équipe par nation) ;
  • équipes mixtes.

Chaque équipe est composée de 6 coureurs âgés de 19 à 22 ans au maximum dans l’année. Aucune équipe ne pourra prendre le départ avec moins de 4 coureurs.

 

Article 4 – Permanence de l’organisation

La permanence de l’organisation est organisée à :

Canal Olympia Bessengué
A proximité du Boulevard de la Réunification
Douala
Voir dans la carte

 

Article 5 – Confirmation des partants et réunion des directeurs sportifs

La confirmation des partants et le retrait des dossards par les responsables d’équipes se dérouleront mardi 30 janvier de 15h00 à 16h45 à la permanence de l’organisation.

La réunion des directeurs sportifs, en présence des membres du collège des commissaires, se déroulera le mardi 30 janvier à 17h00 à la permanence de l’organisation.

 

Article 6 – Réunion sécurité avec les coureurs

En complément du travail réalisé par l’encadrement des équipes, l’UCI et l’organisateur souhaitent réunir les coureurs afin de leur apporter certaines informations et leur rappeler les règles liées à la circulation des véhicules, à leur comportement en course et aux dangers du parcours.

Cette réunion se déroulera mardi 30 janvier de 17h45 à 18h30, à la permanence de l’organisation.

La participation de tous les coureurs et de leurs directeurs sportifs est obligatoire.

 

Article 7 – Présentation des équipes et contrôle de signature au départ

La présentation des équipes se déroulera mercredi 31 janvier avant le départ de la 1ère étape.

L’ordre et l’horaire de passage des équipes fera l’objet d’un communiqué de l’organisation envoyé aux équipes avant cette date.

S’agissant des 3 autres étapes, les équipes se présenteront au contrôle de signature en équipe complète et en tenue de compétition au plus tard 10 minutes avant le départ de l’étape.

 

Article 8 – Radio-Tour

Les informations course sont émises sur la fréquence « Radio-Tour » de 157.57.50 MHz.

 

Article 9 – Assistance technique neutre

Le service d’assistance technique neutre est assuré au moyen de 3 véhicules.

 

Article 10 – Bonifications

Des bonifications en temps seront attribuées à chaque étape :

  • Sprint intermédiaire : 3-2-1 secondes aux 3 premiers coureurs
  • Arrivée : 10-6-4 secondes aux 3 premiers coureurs

 

Article 11 – Délais d’élimination

En fonction des caractéristiques des étapes, les délais d’arrivée ont été fixés comme suit :

1ère étape : Douala – Douala 20%
2ème étape : Idenau – Douala 20%
3ème étape : Yaoundé – Yaoundé 25%
4ème étape : Akono – Yaoundé 20%

 

Conformément à l’article 2.6.032 du règlement de l’UCI, le collège des commissaires peut prolonger les délais d’arrivée après consultation de l’organisateur.

 

Article 12 – Classement général individuel au temps – Maillot Jaune

Le classement général individuel au temps est établi par l’addition des temps enregistrés par chaque coureur dans les 4 étapes en tenant compte des bonifications suivant l’article 2.6.014 du Règlement de l’UCI et des pénalités conformément à l’article 12.1.021 du Règlement UCI.

Conformément à l’article 2.6.015 en cas d’égalité au classement général individuel au temps, afin de départager les coureurs, il est fait appel à l’addition des places obtenues à chaque étape et, en dernier ressort, à la place obtenue dans la dernière étape disputée.

Le leader du classement général individuel au temps porte un maillot jaune.

 

Article 13 – Classement général individuel par points – Maillot Vert

Un classement par points est établi par l’addition des points obtenus dans chacune des 4 étapes ainsi que dans les sprints intermédiaires suivant l’article 2.6.017 du Règlement UCI.

Sur chaque étape, il est attribué :

  • du 1er au 20e coureur classé : 25 – 22 – 20 – 18 – 16 -15 -14 -13 – 12 – 11 – 10 – 9 – 8 – 7 – 6 – 5 – 4 – 3 – 2 – 1 point(s).

Sur chaque sprint intermédiaire, il est attribué respectivement : 10 – 6 – 4 point(s) aux 3 premiers coureurs classés.

En cas d’ex æquo au classement général final, il est fait application des critères suivants, jusqu’à ce qu’il y ait départage :

  1. nombre de victoires d’étape
  2. nombre de victoires dans les sprints intermédiaires
  3. classement général individuel au temps

Le leader du classement par points porte un maillot vert.

 

Article 14 – Classement général individuel du meilleur grimpeur – Maillot blanc à pois rouges

Un classement général individuel du meilleur grimpeur est établi par l’addition des points obtenus dans les côtes répertoriées pour ce classement, selon les barèmes suivants :

  • Côtes de 3e catégorie : 5 – 3 – 2 – 1 point(s), respectivement du 1er au 4e coureur classé.
  • Côtes de 4e catégorie : 3 – 2 -1 point(s), respectivement du 1er au 3e coureur classé.

Conformément à l’article 2.6.017 du Règlement UCI, en cas d’ex-aequo au classement général individuel du meilleur grimpeur, il est fait application des critères suivants, jusqu’à ce qu’il y ait départage :

  1. nombre de premières places dans les côtes de 3ème catégorie ;
  2. nombre de premières places dans les côtes de 4ème catégorie ;
  3. classement général individuel au temps.

Pour bénéficier des prix du classement général final, tout concurrent doit avoir accompli la totalité du parcours de l’épreuve dans les délais réglementaires.

Le leader du classement du meilleur grimpeur porte un maillot blanc à pois rouges.

 

Article 15 – Prix de la Combativité

Le trophée de la combativité récompense le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif.

Ce prix, attribué dans les étapes en ligne, est décerné par un jury présidé par le directeur de l’épreuve.

Un Super-Combatif est désigné par les membres du jury à la fin du Tour de l’Espoir.

 

Article 16 – Classement général par équipes

Conformément à l’article 2.6.016 du Règlement UCI, le classement par équipes du jour s’établit par l’addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe.

En cas d’égalité, il est fait application des critères suivants, jusqu’à ce qu’il y ait départage :

  1. l’addition des places obtenues par les trois premiers coureurs de chaque équipe sur l’étape concernée ;
  2. la place du meilleur coureur de chaque équipe au classement de l’étape concernée.

Le classement général par équipes s’établit par l’addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe dans toutes les étapes.

En cas d’égalité, il est fait application des critères suivants, jusqu’à ce qu’il y ait départage :

  1. nombre de premières places dans le classement par équipe du jour ;
  2. nombre de deuxièmes places dans le classement par équipe du jour etc.

S’il y a toujours égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement général individuel.

Toute équipe réduite à moins de trois coureurs est éliminée du classement par équipes.

 

Article 17 – Contrôle antidopage

Vivendi Sports et chacune des équipes participantes considèrent comme de nécessité absolue le respect scrupuleux des règles et recommandations édictées par les instances compétentes en matière de lutte contre le dopage ainsi que l’obligation d’observer une conduite totalement irréprochable à cet égard. Les équipes participantes s’engagent à appliquer lesdites règles et recommandations et seront pleinement responsables de leur parfait respect par leurs coureurs et plus généralement par tous leurs salariés et prestataires.

Le contrôle antidopage s’effectue sous l’autorité de la Cycling Anti-Doping Foundation (CADF), par les officiels désignés, à l’arrivée de chaque étape, dans le local désigné à cet effet :

Mercredi 31 janvier
Hôtel-Résidence la Falaise, 503 Boulevard de la Liberté, Akwa-Douala, Cameroon

Jeudi 1er février
Hôtel-Résidence la Falaise, 503 Boulevard de la Liberté, Akwa-Douala, Cameroon

Samedi 3 février
Hotel Hilton – Boulevard du 20 mai, Yaoundé, Cameroon

Dimanche 4 février
Hotel Hilton – Boulevard du 20 mai, Yaoundé, Cameroon

 

Article 18 – Protocole

À l’issue de chaque étape, doivent se présenter au protocole :

  • le vainqueur de l’étape du jour ;
  • le leader du classement général individuel au temps ;
  • le leader du classement général par points ;
  • le leader du classement général du meilleur grimpeur ;
  • le coureur élu « le plus combatif » du jour.

Au départ de chaque étape doit se présenter au protocole :

  • l’équipe leader du classement général par équipes.

À l’arrivée de la dernière étape à Yaoundé, les coureurs suivants devront de présenter au protocole final :

  • le vainqueur de l’étape du jour;
  • les 3 premiers coureurs au classement général individuel au temps ;
  • le leader du classement général par points ;
  • le leader du classement général du meilleur grimpeur ;
  • le coureur élu « le plus combatif » de l’étape du jour ;
  • le coureur élu « super-combatif » du Tour de l’Espoir ;
  • l’équipe leader du classement général par équipes ;
  • l’équipe leader du classement général de la Coupe des Nations

 

Article 19 – Pénalités

Les pénalités sont conformes au Règlement UCI.

 

Article 20 – Récusation – Exclusion

19.1 –  Vivendi Sports tient pour essentielle la préservation de son image, de sa réputation et de celle de l’épreuve.

Vivendi Sports se réserve expressément la faculté de refuser la participation à – ou d’exclure de – l’épreuve, une équipe ou l’un de ses membres, dont la présence serait de nature à porter atteinte à l’image et/ou à la réputation de l’épreuve.

19.2 –  En outre, Vivendi Sports pourra récuser ou exclure de l’épreuve une équipe ou l’un de ses membres dans les cas suivants :

  • infraction aux règles de l’épreuve, y compris celles concernant la discipline interne à l’épreuve (règles concernant l’hébergement ou le prêt des véhicules par exemple) ;
  • infraction grave à la loi camerounaise ;
  • acte de vandalisme perpétré en course ou hors course ;
  • tenue indécente ou comportement inconvenant ;
  • tout autre acte ou fait qui serait de nature à porter atteinte à l’image et/ou à la réputation de l’épreuve.

19.3 – Le droit de récusation ou d’exclusion visé aux articles 19.1 et 19.2  ci-dessus s’exercera dans les conditions suivantes :

a) Vivendi Sports avisera l’équipe de sa décision par écrit, notifiée soit par lettre recommandée avec accusé de réception, soit par lettre remise en mains propres avec reçu, soit par télécopie ou par e-mail.

Cette lettre devra :

  • spécifier si la récusation ou l’exclusion est liée à la présence de l’ensemble de l’équipe ou à la présence de certains de ses membres nommément désignée(s).
  • préciser que, dans le cas où la récusation ou l’exclusion serait liée à la présence de tel(s) de ses membres nommément désigné(s), l’équipe devra, en sa qualité d’employeur, le ou les retirer de son effectif pour l’épreuve ou, à défaut, renoncer de plein droit à toute participation de l’ensemble de l’équipe à l’épreuve ;
  • indiquer les motifs sur lesquels elle se fonde ;
  • mentionner que, pour contester cette décision, l’équipe disposera d’un délai de 24 (vingt-quatre) heures à compter de la réception de la lettre de récusation ou d’exclusion pour saisir le Tribunal arbitral du sport (« TAS ») à Lausanne ; qu’à défaut, l’équipe sera réputée avoir définitivement accepté la récusation ou l’exclusion.

b) S’il est saisi d’un appel par l’équipe, le TAS désignera aussitôt un arbitre unique dans le cadre d’une procédure accélérée en application du règlement de procédure du TAS. Après avoir appelé chaque partie à développer ses moyens, l’arbitre décidera, dans les délais imposés par l’urgence, s’il y a lieu de récuser ou d’exclure l’ensemble de l’équipe ou tel(s) de ses membres.

La langue de l’arbitrage sera le français.
L’arbitre tranchera le litige conformément aux règles de droit suisse.
La sentence arbitrale ne pourra faire l’objet d’aucun recours.

 

Article 21 – Droit à l’image

Afin de permettre la diffusion et la promotion du Tour de l’Espoir la plus large possible, chaque équipe, et en conséquence chacun des coureurs qui la compose, reconnaît que sa participation à l’épreuve autorise l’organisateur et ses ayants-droits ou ayants-cause à reproduire et à représenter, sans rémunération d’aucune sorte, ses nom, voix, image, biographie et plus généralement sa prestation sportive dans le cadre du Tour de l’Espoir de même que la/les marque(s) de ses équipementiers et sponsors, sous toute forme, sur tout support existant ou à venir, en tout format, pour toute communication au public dans le monde entier, pour tout usage y compris à des fins publicitaires et/ou commerciales sans aucune limitation autre que celles visées ci-après, et pour toute la durée de la protection actuellement accordée à ces exploitations par les dispositions législatives ou réglementaires, les décisions judiciaires et/ou arbitrales de tout pays ainsi que les conventions internationales actuelles ou futures, y compris pour les prolongations éventuelles qui pourraient être apportées à cette durée.

Cependant, l’organisateur, lorsqu’il autorisera un tiers à utiliser des images de l’épreuve à des fins publicitaires ou promotionnelles, n’autorisera pas ce tiers à utiliser le nom, la voix, l’image, la biographie ou la prestation sportive d’un coureur non plus que la marque de son sponsor ou équipementier en vue d’une association directe ou indirecte entre ce coureur, la marque de son sponsor ou équipementier et le produit, le service, la marque ou le nom commercial dudit tiers sans l’autorisation expresse du coureur, sponsor ou équipementier concerné.

De même, à l’exception des livres, livres photos, B.D., sous toute forme d’édition, des vidéo cassettes, CD-ROM, DVD ou plus généralement de tous vidéogrammes ou vidéodisques, sur quelque support et format que ce soit dont le sujet porte en tout ou partie sur le Tour de l’Espoir, des posters, affiches, carnets de route, carnets de signatures, cartes, programmes officiels relatifs au Tour de l’Espoir, l’organisateur n’exploitera pas et n’autorisera pas l’exploitation de l’image individuelle d’un coureur dans le cadre de la commercialisation de produits dérivés dits de marchandisage.

 

Article 22 – Interprétation du Règlement

Le présent Règlement Particulier a été rédigé en langue française qui fera foi en cas de difficulté d’interprétation de ses termes dans une autre langue.

Contact équipes :
Mme Olivia JAQUET
ALPES VÉLO
16 rue Bernard Moutardier 74500 ÉVIAN-LES-BAINS
France
olivia.jaquet@tourdelavenir.com
Tél. +41 76 776 03 64

Share This